art journal,  Développement personnel

15 conseils pour commencer un art journal et en tirer profit

Pourquoi devrais-tu commencer un art journal ?

Tenir un art journal est une façon très libératrice d’exprimer ta créativité, tes idées, tes émotions, tout en expérimentant de nouvelles techniques créatives.
Ton art journal est TON  espace privé et personnel ou tu vas pouvoir écrire, dessiner, créer tout ce qui te plaira. Il n’y a aucune limite ni aucune règle. Cette entière liberté permettra à tes émotions de s’exprimer pleinement. 

Les bénéfices 

  • 1 : il te permettra de travailler sur tes pensées, tes sentiments. Par exemple, lorsque tu auras une journée « terrible » (mauvaise, voire très mauvaise). L’art journal te donnera l’espace nécessaire pour exprimer tous ces sentiments sur papier plutôt que de les garder à l’intérieur de toi.

  • 2 : il te permettra de rêver, planifier, et de te fixer des objectifs. Chaque projet que j’ai réalisé dans ma vie professionnelle ou familiale a commencé par naître  dans un art journal. Par exemple j’ai utilisé mon art journal pour « organiser » mon appartement. Pour atteindre des objectifs personnels en matière de persévérance sportive. L’art journal m’aide à trouver le moyen de surmonter les obstacles potentiels et à voir la voie à suivre pour aller de l’avant.

  • 3 : il te permettra d’éveiller ou de « booster » ta créativité. Beaucoup de personne qui commencent un art journal ne se considèrent pas au départ comme des artistes, ni même d’ailleurs comme des créateurs. Pourtant je suis persuadée que nous sommes tous des créateurs. L’art journal est un moyen facile de t’aider à te connecter avec cet « artiste » intérieur, et à réveiller tes dons créatifs que tu ne soupçonnes même pas.

  • 4 : Il te permettra d’en faire un outil de développement personnel et/ou de croissance spirituelle. 

  • 5 : il te permettra de « jouer » de « t’amuser ». C’est ce qui nous manque le plus en vieillissant. Cette capacité de jouer librement. De nourrir notre enfant intérieur en le laissant s’exprimer dans notre art journal.

  • 6 : il  t’aidera à vaincre plusieurs peurs.  La peur de mal faire, de se tromper, la peur du jugement, du regard des autres, la peur de la page blanche, et même la peur du lendemain, en  t’ apprenant à ne pas tout anticiper et à laisser place à ton intuition. 

Tout cela peut te servir d’intention de départ pour te lancer dans un art journal. Parce qu’au fond savoir pourquoi tu désires faire un art journal va t’aider à te rendre là ou tu veux aller et à avoir de la constance dans ce processus créatif.

Maintenant qu’on a déterminé le pourquoi et ce que l’art journal va apporter dans notre vie, on passe à l’étape 2 qui est de choisir le matériel de départ.

 * 7 : La tenue d’un art journal ne doit pas nécessairement être coûteuse ou compliqué . Tu n’as pas besoin de beaucoup de fournitures artistiques pour commencer.
Le carnet est l’élément fondamental. Là encore, écoute-toi. Qu’est-ce qui t’attire le plus ?, te fait le moins peur ?. Du papier que tu vas plier pour en faire un carnet ? Un carnet déjà tout fait ? Un vieux livre que tu vas ‘recycler » en art journal ?. Indépendamment de ton choix,  tu devras faire des ajustements, si tu désires utiliser plusieurs sortes de médiums ( un médium est une catégorie de produits artistiques par exemple: La peinture acrylique (c’est un médium), la peinture aquarelle (c’est un autre médium), la gouache (encore un autre), les pastels (et un autre) etc.

  • 8 :  Si tu désires utiliser tout ça, il te faudra un papier résistant à haut grammage. (     ), ou alors, coller plusieurs pages ensemble avant de te lancer, sous peine de voir ton papier gondoler ou se déchirer. 

J’ai quelques préférences en ce qui concerne les carnets mixed media comme celui de Dylusion on le trouve aussi bien en France qu’ailleurs dans le monde soit dans votre boutique d’art créatif le plus proche de chez vous, soit sur le net dans diverses boutiques, ou sur Amazon. Ou encore celui de Strathmore série 500 techniques mixtes sur papier. Ce sont des carnets d’excellente qualité, avec un prix relativement élevé. Il en existe beaucoup d’autres à des prix plus abordables, comme celui de Canson XL mixed media .

Après le carnet viennent les médiums (ceux de tes enfants font très bien l’affaire au début).  De la peinture acrylique, de la gouache, de l’aquarelle.

Puis quelques stylos et marqueurs gel (si possible permanent, pour éviter l’eau des autres médiums ne fasse couler l’encre du marqueur) . Mes coups de cœur : Les Poscas (de différentes couleurs et de différentes grosseurs), le blanc et le noir étant ceux qui sont les plus utilisés. 
Des vieux livres, ou magazines (pour les différents collages). Et puis bien sur de la colle, du gel médium, qui résiste à l’eau.

  • 9  :Quand on commence dans un art journal, la plus grande des peurs et de ne pas faire quelque chose de beau, on a peur de se tromper. Ne te met pas de pression inutile, la perfection n’existe pas. Et surtout pas en art journal, où ce sont justement les imperfections, et le processus, qui sont le plus bénéfiques à tes avancées. Profite à fond du moment présent.

  • 10 : Pour t’enlever un peu la fameuse pression de la page blanche du début, ne commence pas ton art journal, sur la première page. Ouvre celui-ci vers le milieu, et fais ta première page à cet endroit. Cela sera bien plus facile de commencer. 

 * 11: N’essaie pas de créer quelque chose de spécial, ou d’hyper travaillé. Fie-toi à ton instinct, laisse-le s’exprimer. Rejoint des groupes Facebook, sur l’art journal. Souvent des challenges y sont proposés ou il faut inclure telle couleur, telle forme, telle phrase. Ce peut être un bon point de départ. 

*12 : Inspire-toi des autres. Récemment j’ai lu un excellent livre de Austin Kleon : voler comme un artiste. Pour lui rien ne naît du néant. Nous nous inspirons tous de quelque chose, ce peut être d’autres artistes, de la nature. Les points 6 à 8 de son livre décrivent bien cela.  » 6. Si vous copiez (le travail) d’un auteur, c’est du plagiat; mais si vous copiez ceux de plusieurs, c’est de la recherche. 7. Commencez par copier ce que vous aimez. Copiez copiez copiez copiez. À la fin de votre copie, vous vous trouverez vous-même. 8. Chaque nouvelle idée est juste un mélange ou un remix d’une ou plusieurs idées préexistantes. » 

  • 13 : Surtout, NE TE COMPARE PAS aux autres. Il y aura toujours quelqu’un qui va mieux réussir tel dessin, ou tel fond de page. Ces pensées négatives viennent littéralement bloquer ta créativité. Cherche ce que tu as d’UNIQUE.  Tu peux extérioriser tout cela en faisant dans ton art journal des pages de Gratitude. Tu verras ainsi  d’un nouvel œil des choses que tu tiens pour acquises et  ainsi tu les apprécieras pleinement.

 * 14 : Tu n’es pas à l’aise avec la peinture, le dessin, l’aquarelle ? Utilise le collage. tu peux prendre des images de magasines, mais également des morceaux de tes créations « ratées » Il y a toujours un morceau même quand l’oeuvre générale vous semble bonne à jeter, qui vous plaît, découpez-la et utilisez-la dans d’autres créations. Donnez-toi la permission de mélanger le collage et l’écriture par exemple.  L’art journal est un espace d’expérimentation. 

 * 15 :  Et le dernier conseil sans doute un des plus importants : AMUSEZ-TOI.   

Voilà j’espère t’avoir donné envie de tenir un art journal, n’hésite pas à me poser des questions dans les commentaires, si tu as envie d’en savoir plus sur la façon de démarrer un art journal.